Chers adhérents,

Dans le contexte sanitaire qui est tendu comme jamais au moment où nous vous écrivons (les hôpitaux du département sont quasi saturés et nous avons maintenant des retours de cas covid parmi les chasseurs), les Préfets ont reçu l’injonction du Ministère de la Transition Écologique de faire procéder par les chasseurs à la régulation des espèces causant des dégâts. Madame POMPILI, qui nous a porté en début de saison de chasse un rude coup avec l’interdiction de la chasse à la glue et aux tourterelles, va encore plus loin. Elle nous demande aujourd’hui de rendre  un service en régulant les populations de sangliers en chasse collective, en même temps qu’elle nous interdit une chasse individuelle autour de la maison. Un cap a sans doute été franchi par la Ministre en distinguant la chasse loisir et la chasse régulation, écartant d’un revers de plume des tas de gens que nous n’oublions pas et qui ne pourront pas chasser.

Vous trouverez l’arrêté préfectoral en cliquant ici qui permet la régulation du grand gibier sous certaines conditions et une note que nous avons élaborée pour répondre à vos principales questions en cliquant ici. Dans les situations de dégâts les plus avérés, vous pourrez donc intervenir et nous comptons sur votre sens des responsabilités pour assurer cette mission de service public de manière exemplaire. Les professions de santé et l’ensemble de nos concitoyens comptent sur notre civisme. Nous devons également faire preuve de solidarité à l’égard de la population pour qui le confinement a imposé des activités de loisir très réduites, en adaptant nos actions de terrains à ce qui est nécessaire.

Prenez surtout soin de vous et de vos proches.